Intégration professionnelle de jeunes parents migrants

Un projet de la région de Banque Raiffeisen Genève Ouest-Meyrin

19.02.20, 11:00 de Mélanie Trèves
Samara est une jeune femme qui a fuit la guerre. Dans son village, elle était responsable de faire le pain. Arrivée ici, elle apprend le français. Elle souhaite retrouver son indépendance. Elle va dans une boulangerie et demande d’y travailler. Le patron, méfiant lui explique qu’elle n’a pas les bons papiers. Plus tard, elle rencontre Kate, dans un centre pas loin de la gare. Kate lui explique que pour être boulangère en Suisse il faut une formation mais qu’elle peut tout à fait y accéder, que souvent les patrons en Suisse ne savent pas qu’ils peuvent employer des personnes réfugiées. Kate l’accompagne chez un boulanger qui cherche un stagiaire et Samara peut entamer sa formation AFP. Timnit est également une jeune femme ayant du fuir son pays. D’où elle vient, s’occuper des personnes âgées fait partie de la vie de la communauté. Quand elle atterrit à Genève, elle rencontre des compatriotes qui lui disent qu’ici les personnes âgées sont regroupées dans des bâtiments et que des personnes prennent soin d’elles. Elle veut y travailler mais ne sais ni comment s’y prendre ni qui prendra soin de sa fille pendant qu’elle travaille. Elle découvre COS où on lui confirme que les EMS ont fort besoin de personnes comme elle et l’aide à trouver des solutions de garde pour sa fille. A THRIVE, on l’accompagne dans les démarches pour trouver un poste. Si comme nous vous voulez aider les EMS à trouver des personnes compétentes contribuer à notre campagne de crowdfunding ! Un tiers de la somme a déjà été récoltée !