L'Oasis du Gibloux pour la sauvegarde des plantes médicinales Suisses

Un progetto della regione di Banque Raiffeisen Moléson

Il nostro progetto

Aidez-nous à sauver les plantes médicinales Suisses qui sont en voie de disparition !
L'industrie pharmaceutique a créé d'innombrables molécules synthétiques, l'industrie agroalimentaire d'innombrables additifs toxiques et l'agriculture, d'innombrables monocultures au détriment de la biodiversité et de la simplicité.
Nous souhaitons préserver la flore médicinale qui disparaît chaque année un peu plus dans notre pays.

Periodo di finanziamento 05.02.2018 16:42 ore - 31.03.2018 00:00 ore
Periodo di realizzazione 1-3 mois selon météo
Soglia di finanziamento CHF 25'000
Obiettivo di finanziamento CHF 40'000

Di Cosa tratta questo progetto?

NON, les plantes médicinales ne poussent pas dans les pilules de la pharmacie !
Nous sommes trois femmes, de trois générations différentes, qui ont toujours utilisé les plantes et les légumes comme médicaments. Ce savoir ancestral se perd et nous voulons donner une chance à tous (enfants ou adultes) de pouvoir découvrir que les médicaments sont dans les plantes qui poussent en liberté dans nos contrées. C'est un peu comme si nous voulions transmettre le message que les poissons sont dans la mer et non dans les sticks des congélateurs au supermarché !

Quali sono gli scopi e il gruppo-target?

Préserver et redécouvrir les plantes médicinales de notre pays. Nous voulons créer un jardin botanique dont les visites se feraient commentées et qui aurait pour but de montrer que l'on peut se soigner parfois très simplement et presque gratuitement en utilisant peu de ressources.
Nous pourrions bien sûr organiser des cueillettes et profiter de la nature, mais les plantes se raréfient et disparaissent petit à petit.
Nous voulons donc sauvegarder des essences devenues rares et compter sur nos amis les insectes pour aller les ressemer un peu plus loin. Participer ainsi à la biodiversité de notre pays
Public cible : Les enfants et leurs parents, toute personne intéressée aux "Remèdes de grand-mère"

Perché qualcuno dovrebbe sostenere il tuo progetto?

Sans votre soutien, nous n'y arriverons pas ! Nous avons déjà vidé notre tirelire en achetant le terrain.
Sans votre soutien, les plantes médicinales continueront de disparaître et la biodiversité médicinale Suisse continuera de s'évaporer.
Aidez-nous à réaliser ce jardin botanique : Faites un pas vers la simplicité et l'autonomie de chacun par rapport à sa santé et à son bien-être.
Grâce à votre soutien, vos enfants, TOUS nos enfants auront DEMAIN un avenir meilleur !

Che cosa accade con i soldi se il progetto va a buon fine?

Si le financement réussit, l'argent sera utilisé pour :

  • Aménagement du terrain pour un cheminement agréable et une bonne visibilité des espèces. Cet aspect comprend également l'évacuation de la terre, l'achat de dalles pour les chemins, la main d'oeuvre pour les ouvriers et la location des machines.
  • Aménagement d'une mare avec une petite cascade et un abri pour les batraciens et autres invités.
  • Mise en place d'un système de récupération d'eau de pluie pour l'arrosage.
  • Création de divers biotopes : secs et humides avec plusieurs strates de végétaux (reproduction d'un milieu naturel).
  • Aménagement d'une serre à chauffage naturel (pas de chauffage électrique) pour les espèces sensibles au froid.
  • Achat des outils pour le jardinage et l'entretien.
  • Achat d'un cabanon pour ranger les outils.
  • Achat des plantes, fleurs, semences, arbres fruitiers et arbustes.
  • Mise en place des nids et perchoirs pour les oiseaux qui viendront trouver refuge à l'Oasis.

Chi c'è dietro il progetto?

L'association L'oasis du Gibloux gère le projet.
Elle est composée de trois membres :

  • Lydia Favre, Fleuriste et naturopathe avec diplôme fédéral, fille de
  • Madeleine Carrisson, retraitée parcourant la campagne suisse, membre de diverses autres associations : ornithologues, cercle des sciences, botanistes, etc, grand-mère de
  • Noémie Favre, naturopathe, herboriste et phytothérapeute.