Madagascar vient à nous

Un projet de la région de Banque Raiffeisen d' Assens

A propos de notre projet

Nous sommes 10 jeunes du Gros-de-Vaud à être partis du 21 juillet au 9 août 2018 à Madagascar en partenariat avec l'association DM. Nous avons pu rencontrer des gens extraordinaires, aider des enfants et découvrir le pays. Nous voulions que les quatre personnes qui nous ont accueillis puissent venir découvrir aussi notre pays afin que ce voyage soit un échange. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur http://grosdevaudvenoge.eerv.ch/jpmadagascar/

Période de financement 29.01.2019 07:41 Heure - 31.03.2019 00:00 Heure
Temps nécessaire à la réalisation 2 semaines
Seuil de financement CHF 4'000
Objectif financier CHF 6'000

De quoi traite ce projet?

Notre projet, c’est le voyage « retour » que nous avions tant envie de faire vivre à nos amis malgaches.
En effet, nous avons envie de pouvoir vivre des échanges entre les peuples: pas seulement du Nord au Sud, mais également du Sud au Nord.
S’il est possible pour nous de trouver les financements pour un tel voyage, ce n’est pas le cas des gens du Sud pour qui un billet d’avion coûte plus d’une année de salaire !

Quels sont les buts et le groupe cible?

Nous avons rencontré 4 jeunes malgaches l’été dernier avec lesquels nous avons pu entrer dans un projet de scolarisation d’enfants de quartiers pauvres.
Ces 4 malgaches ont été nos guides, tant dans la découverte de leur pays que dans l’explication des traditions, habitudes culturelles.
Ils ont également pu être nos traducteurs avec les enfants qui ne savent pas d’autre langue que le malgache.
Ces jeunes qui nous ont accompagnés n’avaient jamais voyagé dans leur propre pays, c’est également avec eux que nous avons pu vivre certaines découvertes.
Notre but est de pouvoir les inviter ici et de leur faire découvrir le système occidental, pour ce qui est de la scolarisation (gratuite, pour tous, dans tous les villages ou presque !), de notre manière de vivre l’entraide (visite d’EMS, de lieux d’accueil,…), de notre manière de concevoir la religion (ouverture, pas d’obligation ni de main mise de l’Eglise sur les décisions politiques), de notre manière de vivre l’écologie (gestion des déchets, encouragement au renouvellement, …)
Nous souhaitons également leur faire découvrir notre pays, avec ses particularités géographiques et culturelles.

Pourquoi faut-il parrainer votre projet en particulier? 

Après l’échec des XIXe siècles et des précédents, le XXe siècle s’est acharné à vouloir faire des visites vers le Sud pour « aider », c’est toujours le Nord qui est allé au Sud, l’occident vers l’orient comme si ces seules visites suffisaient à l’échange entre les peuples.
Dans le mot « Echange » nous entendons bien que les choses doivent aller dans les deux sens pour que la rencontre ait réellement lieu. Il ne suffit pas de raconter, mais également de vivre. Si nous étions conscients de la pauvreté de bien des lieux en Afrique, nous n’avions pas réellement réalisé ce que signifiait une non-scolarisation avant de le vivre l’été dernier.
Tant que nos amis Malgaches n’auront pas expérimenté l’école pour tous, l’entraide ouverte et non confessionnelle, l’Eglise pour tous mais pas obligatoire, ils ne pourront pas se rendre compte qu’une autre manière de vivre et de penser l’avenir est possible, cela restera de l’ordre de l’utopie

Que se passe-t-il avec l'argent une fois le financement réuni?

Ce qui coûte le plus cher dans le projet ce sont les questions administratives : passeports, visas, vols. Nous avons établi un budget de 10'000 CHF pour ce projet, nous avons déjà récolté un peu plus de 4000 CHF.
Dans le budget, il y a une large part pour l’administratif (2000CHF/personne) et 500 CHF pour les découvertes sur place. Les jeunes malgaches seront logés et nourris dans des familles de la région qui offrent gracieusement le gîte et le couvert.
Nous prévoyons un grand nombre de rencontres et de découvertes :
- Visite d’une école enfantine et primaire ; rencontre avec les enfants et les enseignants
- Visite d’un gymnase ; rencontre avec les ados et les enseignants
- Visite d’une université ; rencontre avec les étudiants et quelques enseignants
- Visite de lieux géographiques intéressants et différents (Bord du lac Léman, Visite de Gruyère, Visite de Berne et Palais Fédéral, Visite de Genève et Nations)
- Visites culturelles (Musée Chaplin, Musée olympique)
- Visites d’institutions (DM – Echange et Mission qui gère le projet ; Siège central de l’EERV et rencontre avec un conseiller synodal ; Visite d’un EMS et partage avec les personnes âgées et le personnel soignant ; Visite du Point d’Appui de Lausanne

Objectif financier

Les 4000.- nous permettent de payer les billets d'avions. Les 6000.- permettraient d'avoir de l'argent pour les frais sur place ( musé, repas, excursions etc.)

Qui sont les initiateurs du projet? 

Nous avons entre 17 et 23 ans, nous sommes étudiants, apprentis, employés et par-dessus tout très motivés ! Nous faisons partie d’un groupe de jeunes paroissiens Gros-De-Vaud- Venoge autonomes issus de l’Église réformée vaudoise. Nous serons accompagnés dans notre projet par Aude Collaud , pasteure, aumônière de jeunesse.

Le projet est géré par DM – Echange et Mission à Lausanne. L’organisme qui a organisé notre voyage aller.
L’organisme chapeaute un grand nombre de projets en Afrique et en Amérique Latine, des projets toujours liés à l’accès à l’instruction. Il prête une grande attention à l’éducation des femmes et des enfants. Il envoie des gens pour des séjours « découverte » tel que celui que nous avons vécu, pour des séjours de courte durée (quelques mois) ou pour des séjours de longue durée (quelques années).

Groupe de jeunes du Gros -de -Vaud- Venoge

Contacter l'initiateur du projet
Groupe de jeunes EERV Gros-De-Vaud / Venoge
Groupe de jeunes Gros-De-Vaud / Venoge
Rue château-en-dessous 3
1376 Goumoens la ville Suisse