Déménagement de l'atelier typographique Le Cadratin à Sottens

Ein Projekt aus der Region der Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

CHF 35'000  
Projekt beendet
Projekt erfolgreich
117 Unterstützer
Mehr Projektinfos
Catherine Moillen Giobellina
19.09.18, 12:51 von Catherine Moillen Giobellina
L'atelier de Vevey se vide petit-à-petit, les premiers camions ont déposé leur chargement à Sottens. La fameuse Linotype a quitté Leysin ce matin. Il reste encore énormément à faire pour installer toutes ces machines et mettre en place tous ces meubles. Heureusement, les bénévoles sont fidèles au poste. Toute l'équipe du Cadratin se réjouit de vous accueillir à l'ancien émetteur national dès novembre. Encore un immense merci de votre soutien et à bientôt.
Catherine Moillen Giobellina
05.07.18, 14:18 von Catherine Moillen Giobellina
Chers fans et parrains, Peut-être avez-vous manqué la dernière séance à Vevey, samedi 30 juin, ou aurez-vous plaisir à relire l’extrait du discours de Jean-Renaud Dagon ci-dessous. Avec nos remerciements réitérés pour votre précieux soutien et nos meilleures salutations. Toute l’équipe de l’atelier typographique Le Cadratin "Bonjour, je vous souhaite la bienvenue dans cette dernière séance à Vevey. Comme vous le savez maintenant le Cadratin va quitter Vevey, Oh ce n’est pas avec plaisir, mais c’est la seule solution pour lui éviter la casse. En effet tout le monde est au courant que la vie de l’atelier est suspendue à la décision de nos chers propriétaires de démolir ce lieu magique pour en faire un objet plus rentable. J’aimerais remercier les filles Eultgen, Mesdames Cosette Fardel et Esther Montandon, grâce à vous qui vous êtes battues pour que nous puissions rester jusqu’au bout de ce qui nous était dû, c’est-à-dire le respect d’un acte notarié, vous êtes nommées Membre d’honneur des Vrais Amis du Cadratin un grand merci à vous deux, ces quelques fleurs pour vous montrer notre gratitude. J’ai eu le plaisir de côtoyer Madame Eultgen (la maman) et me souviens le jour en fin de journée où elle a tapé à la fenêtre pour me demander de lui rendre un petit service « pourriez-vous me remettre ma boucle d’oreilles » qu’elle n’arrivait pas à fixer, je me suis donc mis à genoux pour être à la bonne hauteur et me suis acquitté de mon travail d’orfèvre, elle a été très contente de mon intervention. Depuis que l’on sait qu’un jour ou l’autre nous devrions sortir de ce lieu, nous avons beaucoup cherché, mais en vain, ce n’était pas évident de trouver chaussure à notre pied. Mais je me disais qu’une bonne étoile veillait sur moi, mais comment s’imaginer que cette bonne étoile, serait un mouton. Explications : lors de l’assemblée générale de 2017 un couple sympathique, Françoise et Jacques Thouanel tombés sous le charme du Cadratin me disent en sortant de l’atelier qu’il faut absolument trouver une solution et qu’un lieu s’offrira à nous pour nous accueillir. J’ai rétorqué que c’était possible, mais qu’il ne faut pas oublier le couloir de l’oubli, etc. etc. Ils sont repartis avec le livre du Cadratin contant la vie de l’atelier pendant 25 ans. Quelques mois plus tard, nous recevons un SMS long comme le bras de leur part nous demandant de prendre contact avec un municipal de Sottens afin de visiter un lieu rempli d’histoire qui n’est autre que l’ancien émetteur national de radiodiffusion. Nous prenons rendez-vous avec le dignitaire et nous visitons le bâtiment qui abritait il y a encore peu l’émetteur de Sottens. Cela a été un choc, c’est incroyable la grandeur des lieux, c’est enivrant. Nous nous projetons très vite en pensant de suite à la position de notre matériel ; nous partons de 300 m2 pour arriver à presque 900 m2, mais cela fait un peu peur. Après négociation nous trouvons un accord pour un loyer raisonnable pour les deux parties, et nous voilà au pied du mur. Bon, c’est bien joli, mais le mouton il intervient quand ? Françoise et Jacques Thouanel habitent un très bel endroit à Thierrens, près de Sottens et sont entourés d’animaux, dont 9 moutons. Un jour, un des pensionnaires fait un malaise et l’intervention d’un vétérinaire est demandée. Madame Engeli, vétérinaire est amenée au chevet du malade. Après son intervention le mouton est à nouveau sur pieds et, comme c’est le cas à la campagne, ils se retrouvent autour de la table de la cuisine à boire un café et papoter. La discussion se porte sur la recherche de local pour cette imprimerie à l’ancienne. Madame Engeli leur parle de l’émetteur qui cherche un nouveau locataire depuis un certain temps et que cela devrait être intéressant. Et Hop, l’affaire est sur les rails de la réussite. Après cette parenthèse du mouton, comme dit tout à l’heure, nous voilà au pied du mur il n’y a plus qu’à…… comme me le dit Marianne notre présidente il n’y a plus grand-chose à faire, que faites-vous cet été ? Oh, Hugues va bricoler, tout va bien. Il est très difficile de se rendre compte de la masse de travail à effectuer. Il faut mettre les meubles sur palettes et préparer l’arrivée des camions. Les presses quant à elles seront prises en main par des monteurs professionnels. Mais je reste confiant dans la suite des événements. Une équipe travaille d’arrache-pied depuis quelques semaines sur le site de Sottens sous la direction de Silvio Giobellina, et cela prend forme, la cuisine est prête à être posée, les sols des 5 pièces sont en mesure de recevoir du matériel dont le laboratoire Marcel Imsand. La partie de plain-pied où se trouvera la salle des machines, qui est louée jusqu’à fin août sera terminée après un coup de peinture. Les machines pourront arriver. La grande salle de composition attend la pose d’une galerie pour les futures expositions, après la réfection du plafond à isoler et changer, ce n’est pas une petite affaire, le plafond est à 6 mètres. Vous pouvez vous rendre compte de l’avancée des travaux sur l’écran placé à l’entrée de la composition (la vidéo est disponible ici ). Si ce projet est bien avancé, c’est grâce à vous tous présents ou absents, toutes les personnes qui ont répondu à nos sollicitations soit financières soit en qualité de bénévoles. J’ai la même émotion quand nous recevons 10 francs sur le compte de la Fondation que quand nous recevons le virement de la Loterie Romande qui nous aide dans cette aventure. L’engouement pour ce projet me conforte dans ma conviction que c’est un beau projet. Je ne peux pas finir cette intervention sans remercier deux personnes qui travaillent dans l’ombre sans qui ce projet ne serait pas là où il en est actuellement, Catherine Moillen Giobellina et Ruth Dagon, un grand merci à vous deux et toutes les personnes qui de près ou de loin portent cette belle réalisation à bout de bras. Plus le temps passe plus je réalise que je dois quitter ce lieu et qu’il va me manquer. Comme je suis de caractère positif j’oublie les tourments passés, et je garde en mémoire les grands moments vécus ici, à l’image du 24 juin 2006 où sortaient de presses six ouvrages un an et demi après mon AVC, du 28 juin 2008 avec la magnifique exposition de Michel Olyff et la sortie du Ranz des Vaches avec concert des armaillis, du 31 octobre 2009 l’hommage à Fernand Parisod, du 30 octobre 2010 la première exposition de Mail Art de Roger Dewint, du 29 octobre 2011, sorties de presses avec entre autre Atmosphères de Marcel Imsand et Philippe Dubath, du 2 novembre 2013 sortie du livre Cadratin et la fête des 25 ans de l’atelier, je vais arrêter là, mais la liste est longue. Afin de palier à ce coup de blues Laurence Baudat m’a dit de faire des photos et de ne garder que les bons souvenirs, alors je vais compléter mon album. Merci. Je vais terminer cet intermède par ces quelques lignes sorties de la chanson d’Eddy Mitchel « La dernière séance » Mais je connais le destin D’un cinéma de quartier Il finira en garage En building supermarché Il n’a plus aucune chance C’était la dernière séance Et le rideau sur l’écran est tombé MERCI."
Catherine Moillen Giobellina
05.07.18, 13:33 von Catherine Moillen Giobellina
A mi-parcours de la période de financement, nous avons dépassé la moitié de l’objectif de Fr. 49 000.-. C’est magnifique. Un grand merci à tous les parrains qui ont contribué au décollage rapide de la petite fusée verte. Il reste 45 jours pour réunir le reste de la somme. Toute l’équipe de l’atelier vous est très reconnaissante de votre engagement et espère que vous voudrez bien partager ce lien et encourager vos amis à devenir parrains à leur tour. Merci d'avance.
Catherine Moillen Giobellina
26.06.18, 10:11 von Catherine Moillen Giobellina
Ce sera la dernière fête et la dernière sortie de livres à l’atelier de Vevey : le 30 juin dès 11h, à la rue de la Madeleine, le Cadratin célébrera avec ses amis connus et inconnus, avec ses auteurs, avec ses bénévoles, dans le souffle unique de ses machines si attachantes, le moment charnière de cette année particulière. Car en automne de cette année, l’atelier aura quitté Vevey pour emménager à Sottens, dans les locaux – 900 m2 ! – de l’ancien émetteur de la radio romande. Pour ses trente ans, un âge respectable, le Cadratin se lance dans une nouvelle aventure qui correspond bien à son originalité, à sa personnalité : depuis toujours, dans cet atelier, Jean-Renaud Dagon et ceux qui l’entourent ne font rien comme les autres. On se réjouit de les retrouver à Sottens, d’y retrouver le goût des belles choses, de l’écrit, de l’imprimé, du papier respecté. Mais en attendant, faisons la fête, ce 30 juin, et saluons la sortie de livres prometteurs : L’abécédaire d’une typote, de Joanne Bantick Un hommage à La Fontaine, de Laurence Pernet Le vent se souvient, de Chantal Moret 1975-1981 de Battambang jusqu’à Vevey, de Sin Phay, récit recueilli par Laurence Voïta Conversations en mille-feuille, de Francine Collet-Poffet et Patricia Crelier (Edition du goudron et des plumes) Un livre surprise Le 30 juin de 11h à 17h, ce ne sera pas une fin, oh non, qui sera saluée, mais un salut à l’avenir du Cadratin qui s’annonce passionnant. Vivement l’automne. Non, d’abord, vivement le 30 juin. Et ensuite, rendez-vous à Sottens pour de nouvelles aventures littéraires et typographiques fascinantes.
Catherine Moillen Giobellina
31.05.18, 11:00 von Catherine Moillen Giobellina
Samedi 2 juin, le Cadratin sera présent pour la première fois dans une manifestation organisée à Sottens. Sa grande motivation renforcée par le magnifique soutien des fans et parrains du projet, l'équipe de l'atelier se réjouit de votre visite au marché artisanal qui aura lieu samedi de 9h à 17h dans le village de Sottens.
Catherine Moillen Giobellina
22.05.18, 20:35 von Catherine Moillen Giobellina
Grâce à vous, nous pouvons déjà passer à l’étape suivante du projet. Dès maintenant, le déménagement du Cadratin peut donc être soutenu par une promesse de don qui deviendra effective lorsque le seuil de financement sera atteint. C’est pourquoi nous espérons que vous voudrez bien partager le lien du projet avec vos amis et connaissances afin que nous puissions rapidement couvrir les frais de transport et de remise en service des machines dans les locaux de Sottens. Votre soutien renforce la motivation de toute notre équipe et nous vous en sommes très reconnaissants.