Questo sito web impiega cookie. Utilizzando il sito ne approvi l'impiego. Maggiori informazioni

Code hinterlegt
Der eingegebene Code ist ungültig.
Dein Code wurde bereits eingelöst.

Back to the Trees ! ou Pourquoi j'ai mangé mon père

Un progetto della regione della Banque Raiffeisen Lausanne-Haute-Broye-Jorat

Théâtre/Conte préhistorique/Dès 8 ans/Durée 1'30

A l’aube de l’humanité, une famille préhistorique ordinaire se déchire à propos de la direction à prendre pour survivre. Entre perspectives prodigieuses et conséquences désastreuses, le feu est au cœur d’une fable rocambolesque et comique sur les origines de l’Homme.

CHF 4’068
CHF 4’000
Importo minimo
CHF 5’900
Importo desiderato
19
sostenitori

Per il progetto è stato possibile selezionare i seguenti sostegni

Periodo di finanziamento 22 gen 2018 14:06 ore - 31 mar 2018 00:00 ore
Periodo di realizzazione 4 semaines de répétitions

" Ta saloperie de feu va vous éteindre tous, toi et ton espèce, et en un rien de temps, crois-moi ! Je remonte sur mon arbre, cette fois tu as dépassé les bornes, Edouard, et rappelle-toi, le brontosaure aussi avait dépassé les bornes, où est-il à présent ? "

Nous savons de plus en plus que le progrès scientifique produit autant de possibilités asservissantes ou mortelles que d’applications bénéfiques. Le progrès n’est-il que le remplacement d’un inconvénient par un autre ? L’humanité y est-elle condamnée à perpétuité ? Qui en sont les bénéficiaires, qui en sont les naufragés ? Le projet humain réalisé durant ces six millénaires est-il le seul projet humain possible ou ne faudrait-il pas faire aujourd’hui quelque chose d’autre ? Ce sont ces questions auxquelles je veux donner un écho aujourd’hui.

Ici, la découverte du feu, préfiguration de la puissance nucléaire, est remise en cause. « Ne sommes-nous pas des singes dans le laboratoire de l’évolution qui jouons avec une provision toujours plus grande d’ingrédients et de procédés ? » s’interroge l’un d’eux. Ne sachant pas ce qu’ils risquent à pousser à la roue de l’évolution, nos protagonistes philosophent avec humour et cruauté sur l’avenir de l’espèce humaine.

Ce projet vise à sensibiliser avec humour un large public à la question du Progrès et à ses implications sociales, environnementales et morales dans notre société occidentale. Les thématiques dont traite la pièce, notre rapport à la nature et à la technologie, sont à tel point fondamentales dans notre société, que chaque spectateur peut y trouver matière à rire et à méditer. A l’aire des catastrophes climatiques à répétition et des dérives du tout technologique, nous sommes tous concernés par les questions de fond que soulève ce projet. Encore faut-il les poser de façon simple, ludique et accessible à tous. Tout l’enjeu pour moi est là : formuler humblement et sans moralisme la question de l’avenir de notre espèce. Convaincu que la tâche du théâtre doit être de rendre visible ce qui gouverne nos existences aujourd’hui, je n’en suis pas moins convaincu que cela peut être fait avec humour et avec un sens aigu du divertissement. C’est pourquoi, j’ai conçu ce spectacle comme une pièce familiale où, petits et grands, pourront rire des aventures des ces braves homos erectus à travers ce conte préhistorique burlesque.

Après une première création pour la France dans sa version extérieure à l'été 2017, le spectacle sera crée dans se version intérieure à l'hiver 2018 au théâtre 2.21 à Lausanne en Suisse.

Si j’entreprends cette démarche de financement participatif c’est pour pouvoir réaliser esthétiquement et techniquement le spectacle que projette pour la création intérieure au Théâtre 2.21 à Lausanne.

Comme il s’agit de ma première création, les institutions de financement publique comme la Ville de Lausanne et l’Etat de Vaud ne me soutiendront pas. Heureusement, plusieurs fondations privées soutiennent ce projet, et j’ai déjà obtenu la moitié du budget de création dont j’ai besoin. Pour l’heure, c’est encore insuffisant pour envisager sereinement cette création. Aussi, le financement participatif est un moyen d'obtenir les fonds complémentaires nécessaires à la réalisation de ce projet dans de bonnes conditions. Projet autour duquel j’ai fédéré une équipe engagée et déterminée à porter ce texte au-delà des difficultés économiques.

  • Confection des costumes 1500 Chf-1360€
  • Confection des décors 1500 Chf-1360€
  • Achat de matériel divers 600 Chf-545€
  • Frais administratifs 400 Chf-360€
  • Création sonore 900Chf-820€
  • Captation vidéo du spectacle 1000 Chf-900€.
Importo desiderato

Le premier objectif de 4000.- vise à financer les postes prioritaires dont le spectacle ne peut se passer à savoir:

Confection des costumes 1500 Chf
Confection des décors 1500 Chf
Achat de matériel divers 600 Chf
Administration 400 Chf

Le second

Le Collectif Berzerk
Direction/Mise en scène
Dylan Ferreux

Assistanat
Paul Gorostidi

Jeu
Emmanuelle Reymond
Martin Jaspar
Charlotte Noiry
Chris Baltus
Paul Gorostidi

Conseils en dramaturgie
Julien Mages

Création lumière/Régie générale
Estelle Becker

Photographie/Vidéo
Yann Slama

Musique

Yann Nasel

Décors
Corentin Meige

Collectif Berzerk
1 Kommentar

Très beau projet et belle équipe. Leur travail est esthétique, drôle et riche d'une réflexion sur notre modernité. C'est un travail qu'il faut soutenir pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions!

Charles Meillat
23 gennaio 2018 alle ore 23:56

Visualizza tutti

16 sostegni
Supporto anonimo
27 mar 2018, 20:01
Supporto anonimo
27 mar 2018, 19:57
Alexis Bertin
1 mar 2018, 19:04

Partner