Se connecter
S'inscrire

Le téléski du Schlösslihang fait peau neuve

10.01.2018
de Pius Schärli
NLB Damen UHC Wasa

Depuis près de 50 ans, le Schlösslihang de Saint-Gall a son remonte-pente. Grâce à une campagne de crowdfunding organisée par l'association des habitants à Bruggen, l'ancien «tire-fesses» devenu vétuste a pu être remplacé par un nouveau système plus confortable. A la grande joie des écoles aux alentours, elles peuvent continuer de s'adonner aux plaisirs de la neige sur cette piste de ski et de snowboard.

Etes-vous satisfait du résultat du projet de crowdfunding?

«Nous sommes très satisfaits. Le résultat a largement dépassé nos attentes. C'est une surprise, d'autant que notre objectif de financement de CHF 65'000 était assez élevé, sachant qu'un téléski n'offre aucune garantie de rendement. Le succès du projet nous rend donc encore plus heureux.»

installation du télésiège

Quel a été pour toi l'élément décisif pour le succès de votre campagne?

«Nous sommes parvenus à susciter des émotions et des souvenirs au travers du projet chez les personnes qui ont utilisé le téléski pendant leur jeunesse. Le fait de maintenir une tradition et de l'ouvrir à la génération actuelle a été un élément majeur dans les décisions de dons. La communication constante tout au long du projet a également joué un rôle important. Nous avons abordé le thème aussi souvent que possible et incité les gens à donner, que ce soit au travers d'articles dans le journal, via les réseaux sociaux comme Facebook, ou encore à l'occasion des fêtes de quartier. En outre, le téléski permet à notre quartier de rester attractif et occupe la jeunesse.»

Ce téléski aurait-il quand même vu le jour sans le crowdfunding?

«Très certainement. J'aurais initié une campagne de dons même sans le crowdfunding. Elle aurait été cependant plus laborieuse et aurait demandé beaucoup plus de travail. Nous aurions dû trouver et contacter nous-même des soutiens potentiels. De même, la recherche de parrains capables de financer des montants importants aurait été plus difficile. Grâce au crowdfunding, il suffit d'envoyer le lien vers le projet et d'inviter à effectuer un don.»

Le télésiège Schlössli

Quels sont pour toi les avantages du crowdfunding?

«Il permet de conserver en permanence un aperçu sur l'état d'avancement du projet, car tous les dons y sont regroupés. La charge administrative est aussi bien moins contraignante que lors des actions classiques de collecte de fonds, comme par exemple un baromètre des dons au sein du quartier. En outre, les obstacles liés au début du projet ont été moins élevés. Et dans le cas d'un abandon du projet, les charges restent minimes car aucun franc n'a encore été viré. Le crowdfunding garantit ainsi que l'argent arrive dans tous les cas au bon endroit.»

Comment as-tu vécu cette période de campagne?

«Ce fut une période passionnante. Dès le coup d'envoi, le projet a fait le buzz et nombreux ont été les médias ou les personnes à me contacter. Puis l'intérêt général est quelque peu retombé. Enfin, juste avant l'échéance finale, nous avons connu un nouvel élan qui nous a surtout permis d'étendre notre présence dans les médias. Il faut dire également que nous n'avons recueilli aucun retour négatif.»

Que ferais-tu différemment lors du prochain projet de crowdfunding?

«Je pense que je ferais beaucoup de choses à l'identique. Je passerais cependant plus de temps dans la création de vidéos sur le projet, car il s'agit là d'un facteur de réussite central pour un projet de crowdfunding. Par contre, je choisirais à coup sûr d'utiliser de nouveau la plateforme heroslocaux.ch.»

Vers le projet «Skilift Schlössli»

Quel est ton opinion?

Tu dois être connecté pour écrire un commentaire.

Cela pourrait aussi t'intéresser: