Se connecter
S'inscrire

«80% des projets sont lancés par des clubs»

12.06.2018
de Michèle Ullmann
NLB Damen UHC Wasa

Une croissance de 72% dans le crowdsupporting, des projets millionaires et la technologie blockchain: la dernière étude sur le Crowdfunding en Suisse dévoile de nombreux faits et perspectives intéressantes. Qu'en est-il sur heroslocaux.ch? Entretien avec la conseillère de projet Elodie.

Selon le dernier rapport du Crowdfunding Monitoring, le domaine du Crowdsupporting a progressé l’année dernière de 72%. Comment l’année 2017 s’est-elle déroulée pour heroslocaux.ch ?

2017 a été une année marquée par une très forte croissance, de l’ordre de 672%. Non seulement le nombre de projet mais également le volume récolté par campagne ont augmenté drastiquement. L'année dernière, nous avons aussi dépassé le 1er million de francs de dons récoltés. A la fin de l'année, plus de 2 millions de francs avaient déjà été générés. Au vu de ces chiffres, nous pouvons déduire que la plateforme s'est établie sur le marché suisse depuis son lancement en 2016.

Dans quelles catégories la plupart des projets démarrent-ils ?

En reprenant les catégories nommées dans le rapport de la Haute école de Lucerne « Crowdfunding Monitoring 2018 », le plus grand nombre de projets a démarré dans les domaines sportif, social, touristique et musical. Cela provient du fait que près de 80% des initiateurs de projets sont des associations.

Le projet „Die Republik“ a récolté l’année dernière plus de 3.5 millions de francs. Quel a été votre plus grand projet ?

En 2017, nous avons eu deux projets qui ont récolté chacun près de CHF 150'000.-. Il s’agissait de deux projets touristiques dont les initiateurs de projet ont su impliquer la population locale pour leur cause et la mobiliser pour récolter un maximum de dons dans un laps de temps limité. Au vu de la notoriété croissante du Crowdfunding, de notre plateforme Heroslocaux.ch et de la forte marque Raiffeisen, de plus en plus de grands projets seront financés dans le futur aussi chez nous.

En Suisse le volume moyen récolté par campagne est de CHF 17'000.- Qu’en est-il chez heroslocaux.ch ?

Sur heroslocaux.ch, le volume moyen récolté par campagne se situe autour de CHF 13‘000.-. Ce montant plus faible s’explique premièrement par le fait que nous n’avons pas de projets commerciaux sur la plateforme. Deuxièmement, nous aidons des petits projets locaux dans les domaines du sport, de la culture et du social à trouver le financement escompté.

La technologie « Blockchain » devrait également s’établir prochainement dans le crowdfunding, comme cela se passe actuellement chez wemakeit par exemple. A quand le prochain heroslocaux-Coin ?

La technologie Blockchain est très intéressante pour le Crowdfunding. Il n’y a cependant pas de plans concrets en ce moment pour un heroslocaux-coin.

Plus de 40 plateformes de crowdfunding se trouvent encore sur le marché suisse. Comment essayez-vous de vous profiler ?

Le marché du crowdfunding est en train de se consolider dans des domaines spécifiques. Nous nous démarquons de par notre stratégie en nous concentrant sur des projets non-commerciaux dont l’utilité se trouve en Suisse. Ce positionnement reflète la philosophie et l’engagement de Raiffeisen en faveur de la diversité culturelle, sportive et sociale – au niveau local, régional et national. Ce domaine de niche nous permet ainsi de nous profiler par rapport aux plateformes concurrentes.

Les 8 facteurs à considérer dans le choix d'une plateforme

Où voyez-vous l’avantage principal de heroslocaux.ch ?

En plus d’un positionnement spécifique, heroslocaux.ch reste l’unique plateforme de crowdfunding gratuite en Suisse. De plus, il est possible de lancer son projet dans les trois langues nationales. Etant une plateforme gérée par Raiffeisen, heroslocaux.ch profite, en outre, de la grande confiance que les clients témoignent envers la marque.

Les six avantages de heroslocaux.ch

Quel est ton opinion?

Tu dois être connecté pour écrire un commentaire.

Cela pourrait aussi t'intéresser: