Se connecter
S'inscrire
24.06.2020
de source Haute école de LU

Début juin 2020, la Haute école de Lucerne publiait pour la septième fois déjà son Crowdfunding Monitor annuel. Nous avons rassemblé pour vous l’essentiel des résultats de l’étude. 

En 2019, près de 600 millions de francs ont été récoltés via des plateformes de crowdfunding. Le marché a donc poursuivi sa croissance, bien que celle ci n’ait pas été aussi forte que lors des exercices précédents. En comparaison avec l’année dernière, le volume a augmenté de 15,6%. En Suisse, il existe à l’heure actuelle 39 plateformes actives poursuivant divers objectifs, notamment le crowdsupporting, le crowddonating, le crowdinvesting et le crowdlending ainsi que l’invoice trading*. En 2019, quelque 180’000 personnes ont apporté leur aide à un projet de crowdfunding en Suisse.









Regard sur le secteur du crowdsupporting / crowddonating

L’année dernière, 1’769 projets ont été financés sur les portails de dons concernés, ce qui représente environ 24,6 millions de francs. En termes de nombre de campagnes, il en résulte une croissance de 7,6% par rapport à l’exercice précédent. En revanche, le volume a quant à lui légèrement diminué de 0,4% par rapport à 2018. Il convient de souligner le taux de réussite très positif des campagnes de crowdsupporting / crowddonating. Ces deux dernières années, il est resté stable avec un taux de 68%.









La catégorie «Société et projets sociaux» a enregistré une forte croissance avec 233 projets financés avec succès et un volume en progression qui est passé de 1,6 million à 4,7 millions de francs au total. Le crowdsupporting et le crowddonating sont particulièrement déterminants, notamment dans le domaine de l’économie de la culture et de la création. Selon les estimations, entre 8 et 8,5 millions de francs au total ont été récoltés l’année dernière dans ce secteur. Le crowdfunding a ainsi permis de financer avec succès environ 650 à 700 projets dans le secteur culturel et créatif.










Coronavirus à l’origine de nouvelles initiatives 

On constate beaucoup de mouvement sur le marché, tout particulièrement en ce qui concerne le crowdsupporting et le crowddonating en lien avec le coronavirus. 

Les plateformes de crowdfunding existantes ont lancé des initiatives spécifiques en soutien aux PME et aux indépendants et notre initiative heroslocaux a elle aussi ouvert notre portail de dons à l’artisanat. Les PME ont ainsi la possibilité de récolter des dons grâce aux projets #LocalSupport, afin de faire face à leurs pertes de chiffre d’affaires.

La résonance au cours des semaines passées a été énorme sur heroslocaux.ch, ce qui se reflète dans les chiffres très réjouissants de la campagne (situation à juin 2020):

  • 266 projets #LocalSupport

  • 8’630 personnes ont soutenu des projets PME sur le portail.

  • CHF 1’427’474.00 ont déjà été récoltés.

Source: heroslocaux.ch


Tendance pour l’année 2020

Les auteurs de l’étude estiment que le volume global devrait atteindre un taux de croissance à deux chiffres (fourchette basse). Dans l’ensemble, ils tablent en 2020 sur un volume compris entre 700 et 900 millions de francs pour le marché du crowdfunding en Suisse, avec un moteur de croissance principal dans le crowdinvesting et le crowdlending. En revanche, les auteurs estiment que la pandémie de covid-19 sera sur le long terme également à l’origine d’un nouvel élan et de nouveaux modes de réflexion en termes de soutien et de crowdfunding. En effet, ils partent du principe que la forte mobilisation en ligne pendant cette période a touché de nombreuses personnes qui n’avaient jusqu’alors aucun rapport avec le crowdfunding. Ce qui s’avère notamment positif pour le secteur car les financements en ligne ont généré un grand nombre de contacts.


* Les cinq formes de crowdfunding 

Crowdsupporting: campagnes et projets majoritairement culturels et créatifs dans le domaine du sport. En échange de sa contribution, l’investisseur reçoit un produit, une œuvre artistique ou une prestation. Celui qui finance un livre, par ex., en reçoit un exemplaire gratuitement. 

Crowddonating: dons principalement en faveur de projets sociaux, caritatifs et culturels qui ne sont liés à aucune contrepartie. 

Crowdinvesting: investissements de fonds propres ou étrangers dans des entreprises (start-ups) ou dans l’immobilier. Les investisseurs reçoivent une participation aux résultats de l’entreprise en contrepartie. 

Crowdlending: intermédiation de crédits à des entreprises ou à des particuliers. En contrepartie de l’octroi de crédit, les créanciers obtiennent des intérêts, lesquels varient en fonction du risque lié au bénéficiaire.

Invoice trading: ici, les investisseurs achètent des factures impayées à des entreprises et reçoivent en contrepartie un rendement. Les entreprises ont ainsi la possibilité de ménager leurs délais de paiement et de libérer des liquidités.

Quel est votre opinion?

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

1

Des nouvelles du blog