25.08.2021
de Saskia Wollfart

Avec le financement participatif, vous pouvez aussi bien créer une communauté que collecter des fonds. Cette forme de financement alternative est donc intéressante pour de nombreux projets. On compte environ 40 plateformes de financement participatif en Suisse. Il est donc difficile de s’y retrouver. Nous vous offrons un aperçu du marché suisse et vous présentons les principales plateformes de crowdfunding et de crowdlending qui vous permettront de collecter des fonds pour réaliser votre projet.

 

1. heroslocaux.ch – la plateforme gratuite de crowdfunding pour les projets locaux

Cette plateforme trilingue a été créée par Raiffeisen en 2016. Rassemblant plus de 1’500 projets réussis et totalisant plus de 26 millions de dons aux niveaux local, régional et national, elle permet de parrainer de nombreux projets sportifs, durables, sociaux et culturels. heroslocaux.ch s’adresse aux associations, aux organisations, aux sociétés de personnes et aux particuliers souhaitant mener à bien des projets d’utilité publique ou à but non lucratif en Suisse. Contrairement aux autres plateformes de financement participatif, elle n’engage à aucun frais. Tout le monde peut donc en profiter à titre gratuit. Enfin, elle est la seule à permettre de récolter non seulement de l’argent, mais aussi des dons de matériel et de trouver des bénévoles.

______________________________________________________________________

Les 6 avantages de heroslocaux.ch

______________________________________________________________________

2. wemakeit – pour les projets de soutien participatif

Fondé en 2012, wemakeit est le plus grand site de financement participatif en Suisse. Il s’adresse à l’ensemble des éventuels initiateurs de projets tels que les particuliers, les jeunes entreprises et les organisations. Comme la plateforme est disponible en quatre langues, elle a une grande portée et dispose d’un réseau étendu.

______________________________________________________________________

8 facteurs qui distinguent heroslocaux.ch de wemakeit & Co.

______________________________________________________________________

3. Crowdify – pour les start-ups et les projets culturels

La plateforme Crowdify s’adresse aux campagnes culturelles ainsi qu’aux start-up pour lesquelles il est possible de collecter des fonds. Crowdify a été créée par l’éditeur de newsletters suisse Ron Orp. Certaines idées de concepts soumises sur Crowdify sont mentionnées dans la présente newsletter.

4. I care for you – pour les projets sociaux et humanitaires

De l’aide au développement à la protection des animaux, en passant par l’intégration: sur I care for you, les organisations d’utilité publique et particulier engagés peuvent mettre leur projet sur les rails. Un conseil de fondation compétent conseille et soutient les porteurs de projets tout au long du crowdfunding.

5. Cashare – pour les crédits destinés aux particuliers et aux entreprises

Cashare a été la première plateforme suisse de crowdlending à voir le jour en 2008. La priorité est donnée au crowdlending, l’objectif étant de mettre en relation les entreprises individuelles et les PME avec les investisseurs et les créanciers.

6. C-Crowd – Crowdfunding à destination des start-ups

C-Crowd est une plateforme de crowdinvesting-Plattform destinée aux start-ups innovantes en quête d’investisseurs. Sur la plateforme, les personnes intéressées peuvent devenir copriétaires d’une jeune entreprise dès un montant minime. La page collabore avec différents partenaires de renom, qui favorisent la rencontre entre financeurs et entreprises.

7. I believe in you – pour les projets à vocation sportive

I believe in you est une start-up qui a été fondée par deux sportifs de haut niveau et qui est exclusivement dédiée aux projets sportifs en Suisse. Du sport amateur au sport de compétition, des sportifs individuels aux équipes et aux clubs, on y trouve de tout.

8. Swisspeers – Crowdfunding à destination des entreprises

Swisspeers est une plateforme de crowdlending indépendante qui permet aux entreprises en Suisse d’obtenir des capitaux externes directement auprès d’investisseurs, c.-à-d. sans l’intermédiaire d’un établissement financier. Grâce au crowdlending, Swisspeers offre aux investisseurs particuliers et institutionnels la possibilité de réaliser des investissements directs attractifs dans des petites et moyennes entreprises.

9. Splend!t – pour les étudiants et la formation continue

Splendit se concentre exclusivement sur le financement éducatif. Les étudiants et personnes souhaitant suivre un perfectionnement y ont la possibilité d’entrer en contact avec des investisseurs. Pour ces derniers, cela constitue une forme d’investissements durables alternative et d’un nouveau genre.

10. loanboox. – pour les cantons et les communes

C’est en 2015 que Stefan Mühlemann a eu l’idée de développer l’idée ingénieuse du crowdfunding à destination des villes, cantons et communes suisses. Ensemble avec son équipe, il permet à ce groupe cible d’entrer en contact avec un large cercle d’investisseurs institutionnels potentiels par le biais de loanboox.

11. Crowdhouse – Crowdfunding pour l’immobilier

Crowdhouse se consacre corps et âme aux projets immobiliers en Suisse et permet à ses utilisateurs de devenir copropriétaires d’immeubles. Le site a été créé en 2015 et la Banque cantonale de Lucerne compte parmi ses principaux actionnaires. L’entreprise a été distinguée par le Swiss Fintech Award en 2016.

12. Kickstarter – le géant international

Kickstarter, qui provient des Etats-Unis, est la plus grande plateforme de financement participatif au monde reposant sur des contreparties. On y trouve d’innombrables projets de toute sorte et notamment des initiatives d’envergure internationale. Ces dix dernières années, plus de 4,4 milliards de dollars ont déjà été récoltés pour quelque 160’000 projets.

13. Startnext – le géant allemand

Startnext est l’interlocuteur idéal pour les projets créatifs destinés à l’ensemble de l’espace germanophone. La première plateforme allemande, et la plus importante également, s’adresse aux projets de crowdsupporting de toute sorte. En que leader sur le marché allemand, Startnext a déjà pu soutenir pas moins de 12’000 projets fructueux et collecté plus de 120 millions de dons depuis sa création en 2010, grâce à son concept de financement participatif reposant sur des contreparties. S’ils remplissent certains critères, les porteurs de projets peuvent bénéficier de diverses subventions. Son modèle tarifaire est conçu de manière à ce que chaque «parrain» décide lui-même du montant qu’il souhaite verser à la plateforme.

14. Projektstarter – pour les jeunes porteurs de projet

Projektstarter est idéal pour les jeunes porteurs de projet. Les personnes âgées de 18 à 28 ans doivent uniquement s’acquitter de frais à hauteur de 5% du montant récolté. La plateforme de crowdfunding a été créée en 2011 à Soleure.

15. Funders – le financement participatif pour les initiateurs

Funders est une offre de la Banque cantonale de Lucerne qui a été lancée en 2016 et qui a été concédée sous licence à d’autres Banques cantonales depuis. Mettant l’accent sur les projets de crowdlending et de crowdsupporting, elle s’adresse plus particulièrement aux inventeurs, aux créateurs, aux start-ups, aux PME, aux associations, aux organisateurs et aux organismes d’utilité publique. Contrairement à l’offre gratuite de Raiffeisen, Funders facture 7% de frais de dossier.

16. GivenGain – le financement participatif pour les organisations à but non lucratif

Avec son modèle de versement «Keep-it-all», GivenGain est unique en Suisse. Créée en 2001 sous le mot d’ordre «it is more blessed to give than to receive» (il est plus gratifiant de donner que de recevoir), cette plateforme soutient les idées et les rêves d’organisations à but non lucratif.

17. SIG Impact – le financement participatif pour un avenir écologique

SIG Impact se concentre uniquement sur des projets promouvant la transition énergétique. Des thèmes comme l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la réduction des déchets y sont mis en avant. Pour être admissibles, les projets doivent présenter des avantages pour le canton de Genève. Aucun frais n’est prélevé pour les clients des SIG.

18. Yes We Farm – pour l’agriculture et l’alimentation

«Yes We Farm» est la première plateforme de financement participatif en Suisse destinée aux projets du domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Elle permet aux porteurs de projets de concrétiser leurs idées et de promouvoir leurs produits.

19. Lendora – le crédit équitable pour les particuliers

Lendora est une plateforme de crowdlending qui a été créée en 2017. L’objectif de cette forme de financement est de mettre en relation les preneurs de crédit et les investisseurs afin d’accorder des crédits à tarif plus avantageux. Les frais s’élèvent à 0,5% du montant investi.

20. GoFundMe – pour les particuliers, les groupes et les organismes

Totalisant une des dons à hauteur de 5 milliards de dollars, GoFundMe est le numéro un mondial des campagnes de dons en ligne. Les projets ne sont pas contrôlés par GoFundMe et par conséquent, ils n’ont bien souvent pas de véritable contexte. Soyez donc vigilants si vous envisagez de faire un don. En Suisse, les frais de la plateforme s’élèvent à 5%, hors frais de transactions.

21. Indiegogo – la plateforme internationale

Depuis 2008, la plateforme internationale Indiegogo a contribué à la réalisation de plus de 800’000 idées innovantes. Outre le principe du tout ou rien, elle propose un financement flexible avec lequel les dons sont versés même si l’objectif financier n’est pas atteint. La plateforme n’est disponible qu’en anglais.


Cela pourrait aussi vous intéresser:

De quoi dépend le choix d'une plateforme?

Lorsqu'ils planifient une campagne de crowdfunding, beaucoup d'initiateurs commencent par se poser la même question: quelle plateforme utiliser pour mon projet? Nous avons réuni 8 points à considérer lors du choix.

Lire l'article

Quel est votre opinion?

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

Des nouvelles du blog